baudela

ENIVREZ-VOUS 

(Charles Baudelaire in Petits Poèmes en Prose)

" Il faut être toujours ivre, tout est là ; c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve.

Mais de quoi ? De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous !

Et si quelquefois, sur les marches d'un palais, sur l'herbe verte d'un fossé, vous vous réveillez, l'ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l'étoile, à l'oiseau, à l'horloge; à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est. Et le vent, la vague, l'étoile, l'oiseau, l'horloge, vous répondront, il est l'heure de s'enivrer ; pour ne pas être les esclaves martyrisés du temps, enivrez-vous, enivrez-vous sans cesse de vin, de poésie, de vertu, à votre guise. "

Un grand classique de la poésie qu'on ne se lasse jamais de relire...

Charles a raison, ouvrons-nous vite un grand vin pour défier l'horloge ou le sablier allégorique et dilater l'instant! 

Quelques souvenirs personnels de vins rouges bus ces deux dernières années, et aptes à suspendre le temps:

Clos de la Roche 2006 du domaine Ponsot, Saumur-Champigny Les Poyeux 2003 du Clos Rougeard, Chambertin 2003 du domaine Trapet, Châteauneuf-du-Pape 2001 du Château Rayas, Clos des Lambrays 1996, Côte-Rotie La Turque 1986 d'Eric Guigal, Pauillac 1er grand cru classé 1985 du Château Mouton-Rothschild, Nuits Saint Georges 1er cru les Boudots 1961 du domaine Noëllat...

 Et pour vous ? ;-)